Ecrire 4 Anne Rice : comment créer un univers

Evidemment vous l'avez compris, dans cette rubrique je me fais plaisir en vous présentant des univers d'écriture, des livres que j'ai lus et relus, qui me fascinent et que j'espère vous faire découvrir.

Bien souvent, les vidéos que je trouve sont en anglais, mais je promets d'aller aussi à un moment ou un autre vous faire découvrir des auteurs français que j'apprécie tout autant. Je trouve cependant, mais cela n'engage que moi, que les auteurs américains sont moins avares de recommandations, qu'ils partagent plus facilement des conseils avec les ecrivains moins expérimentés que nous sommes.Ils n'ont pas peur qu'on leur vole leur talent !

Bref, connaissez-vous Lestat le Vampire ? Tom cruise l'a immortalisé il y a bien des années dans un film. Mais Lestat c'est bien plus que ce film. Lestat n'est pas n'importe quel vampire, c'est un vampire qui se pose des questions, qui est notre contemporain, vit dans notre monde, à sa façon, et explore la réalité de ce qu'est être un vampire. Est-ce une créature diabolique ? Meurt-il s'il est exposé au soleil ? Qui ont été les premiers vampires ? 

L'univers de Lestat et de ses compagnons vampires est magnifiquement construit, au fil des livres dans lesquels on explore avec lui ses questionnements sur le bien, le mal, Dieu, le diable… Mon préféré est peut être Memnoch le démon où l'auteure développe sa conception du paradis et de l'enfer… je vous laisse découvrir !

Par la suite, peut être vous laisserez-vous tenter par la saga des sorcières MAyfair, elles aussi nos contemporaines…

Anne Rice est aussi auteure de livres érotiques, à mon sens, moins réussis et d'un magnifique livre sur un castrat  tout aussi génial.

Vous l'aurez compris, je suis fan ! Anne Rice est aussi quelqu'un qui parle de son expérience, en voici un extrait : EN VRAI !

Ecrire 6 : André Dhôtel : Le Pays où l’on n’arrive jamais…

Le Pays où l'on n'arrive jamais, c'est le premier livre dont je me souviens et qui m'a beaucoup marquée ! Les livres d'André Dhôtel sont empreints d'une poésie et d'une enfance joyeuse et inattendue qui constituent un merveilleux univers.

J'adore le progrès pour une chose : on est en contact avec les gens et on peut retrouver des choses incroyables. J'ai ainsi découvert " en vrai" l'auteur de ce livre magique que j'ai lu et relu tant de fois. Uen merveilleuse histoire de recherche de soi, de sa famille, et de rencontres inattendues.

Voici donc pour vous : André Dhôtel. Il est déjà  un vieux monsieur ici, je trouve cela très très émouvant et vous ?

 

 

#jenaipasportéplainte

img_20160919_192913Ce weekend j'ai lu #Jenaipasportéplainte le livre de Marie-HélèneBranciard et ce n'est pas une lecture "anodine" croyez-moi. Ce roman m'a fait l'effet d'un cri !

Dès les premières pages, on est attrapé par le rythme effréné de l'écriture de l'auteur, on est bousculé d'un personnage à l'autre, d'une histoire à l'autre qui s'entremèlent apportant chacune un éclairage particulier sur les événements, sans avoir le temps  ni de réfléchir ni de se poser.

Le regard porté sur la société est tranchant : pas facile d'être homo, lesbienne, trans, de ne pas être dans le moule, dans cette société qui est la nôtre. Et puis, il y a l'Art, omniprésent, expression de la douleur et souvent révêlateur de vérités dérangeantes. 

Je me suis sentie bousculée dès le début début, inconfortable presque et, lorsque j'ai fini par lâcher prise, je n'ai plus fermé le livre jusqu'à la fin. Je me suis immergée dans l'univers de #jenaipasportéplainte qui m'était peu familier avec, maintenant, une grande envie de le découvrir dans la réalité.

Pour vous donner envie, sans dévoiler l'histoire : le fait divers à l'origine des événements est sordidement "banal"  et il aurait sans doute été passé sous silence, comme la grande majorité des viols le sont, si ce n'était la volonté de l'une des victimes de se venger et de faire éclater cette vérité. Tentatives de meurtre, enlèvements, tout est bon pour effacer les victimes, quelles qu'elles soient. Et c'est ainsi que sur fond de Manif pour tous, vont se croiser, se rencontrer, se reconnaitre des personnages qui n'étaient pas destinés à le faire.img_20160919_192848

La Vérité aussi va se faire jour, crue, pareille à elle-même dans le monde réel, mais je ne vais certainement pas vous gâcher la fin, parce que pour ma part, je l'ai beaucoup aimée, comme une fenêtre que l'on ouvre pour laisser sortir ce cri ! 

J'étais vraiment curieuse du style et des histoires de Marie-Hélène Branciard et je n'ai pas été déçue ! L'auteur a une écriture vraiment contemporaine, c'est le qualificatif qui me vient, une écriture en prise avec la réalité de notre société, sans tricherie, sans facilité. Ce roman parle de la partie sombre de notre réalité, celle qui bien souvent reste dans l'ombre, que l'on ne voit pas. Et Marie-Hélène la met ici magnifiquement en lumière.

J'ai adoré ce livre et cela m'a donné envie d'aller maintenant à la découverte Des Loups du remords, l'autre ouvrage de l'auteur !

Belle lecture à vous, vous n'en sortirez pas indemne !

Vous pouvez trouver le titre ici : 

 

 

 

 

Ecrire 2 : Stephen King

  Personnellement, je ne me suis pas fan de livres qui font peur. J'ai lu quelques livres de cet auteur et… j'ai eu peur et j'ai fait des cauchemars…

Bref, j'ai arrêté de lire Stéphen King, tout, sauf son livre sur l'écriture.  

Ce livre fait partie des livres géniaux que j'ai sur l'écriture. Il est à mettre entre toutes les mains, parce que Stephen King est sans conteste un Grand de l'écriture !

Alors cette vidéo est pour ceux qui comprennent l'anglais, elle reprend ce qui est dit dans le livre, mais c'est une façon de découvrir une autre facette de l'auteur : son talent d'orateur. 

Pour le reste, faites-vous plaisir lisez-le…

 

 

 

 

 

Ecrire 1 Paolo Coehlo

Voici un second portrait d'un auteur très intéressant, qui parle ici de nombreux aspects de l'écriture. C'est très intéressant d'entendre ce qui a motivité cet auteur dans son écriture. Personnellement, je n'ai lu que deux livres de cet auteur : L'alchimiste il y a longtemps, Adultère il n' y a pas si longtemps pour des raisons de travail… Et vous qu'avez-vous lu de l'auteur, qu'en pensez-vous ?

 

Ecrire : le début

Ecrire est une partie de ce site qui est dédiée au processus d'écriture, car nul n'est écrivain ni ne souhaite le devenir, sans s'interroger sur ce mystérieux phénomène qui pousse quelqu'un à s'asseoir des heures souvent, des années même dans certains cas, pour raconter une histoire quelle qu'elle soit… 

Je vous propose donc ici, l'écoute de ceux qui le sont déjà : célèbres ou non et qui nous font partager leur expérience et leurs réfléxions. Ecouter des écrivains qui parlent d'écriture.

Commençons par un auteur que j'aime beaucoup : Bernard Werber…

Bernard Werber est un écrivain magnifique qui raconte des histoires non seulement passionnantes mais encore, à mon sens, extrèmement bien construites. J'aime les écrivains "construteurs" (!). Il s'agit ici d'un atelier d'écriture, je l'ai déjà diffusé sur la page facebook de la Belle PAge, mais je pense qu'on peut l'écouter à de multiples reprises tant elle est intéressante et instructive! 

Bonne écoute.

 

Nul d’entre nous n’est immortel, une histoire si !

41iYmOPysCL Que vous soyez une famille ancienne, une famille nouvelle, une famille en train de se constituer, que vous soyez amis ou amants ce sont les expériences que vous partagez avec les autres et les histoires qu'elles vous inspirent ainsi que les contes passés et à venir qui créent le lien le plus fondamental. (…) alors amenez gentiment les vieux grincheux à raconter leurs plus beaux souvenirs, faites décrire aux petits leurs meilleurs instants, aux adolescents leurs pires moments. (…) Vous verrez. Le cercle d'histoires qu'ensemble vous créerez, vous réchauffera, vous soutiendra.  

Nul d'entre nous n'est immortel, une histoire, si. “

Clara Pinkola Estés, Le don de l'histoire. Conte de sagesse à propos de ce qui est suffisant. Grasset.

Ce livre est le second que je lis de la merveilleuse conteuse qu’est Clarissa Pinkola Estés.  Femmes qui courent avec les loups, le premier, enseignait la valeur initiatique des contes et le processus de transmission entre Femmes, c'est un peu simplifié, mais bon…  Celui-ci est tout petit : 43 pages à peine pour nous rappeler ce qui est SUFFISANT dans la vie ! A travers une histoire qui a traversé plusieurs générations.

Je n’aurais pas pu trouver meilleure façon de présenter la philosophie de la La Belle Page… ni ce qui me guide dans la collecte d’histoires. Je lui laisse la parole pour conclure :

Tant qu’il  restera une âme pour raconter l’histoire et que par cette narration, il sera fait sans cesse appel aux puissances supérieures d’amour, de pitié, de générosité, de force, pour qu’elles s’exercent dans le monde, je vous le promets… ce sera suffisant.

Un livre magnifique, à découvrir donc….